En partenariat avec :

Accueil / Rencontre avec Christian Olsen

Photo © JEP/ ELMS

Rencontre avec Christian Olsen

LM P3 - 13/09/2019 - Jeff CARTER

Le champion en titre de la Coupe d’Europe FIA de F3 historique, Christian Olsen, est désormais dans sa deuxième saison en Endurance. Le pilote de 22 ans court cette année avec RLR MSport en Michelin Le Mans Cup et European Le Mans Series.

En 2018, Olsen est monté à trois reprises sur la 2e marche du podium (Red Bull Ring, Silverstone, Portimão) aux côtés d’Alex Kapadia et Colin Noble et a terminé 4e du classement LMP3 ELMS. Cette saison 2019 s’avère plus compliquée pour le pilote danois avec un mélange de malchance et de problèmes mécaniques l’empêchant de marquer des points.

Le weekend dernier, pour la seconde année consécutive Christian Olsen a conservé son titre FIA à Zandvoort lors de la Coupe d’Europe de F3 Historique au volant d’une F3 Martini MK39 de 1983.

Olsen retourne désormais dans le cockpit de la Ligier JS P3 n°15 de RLR MSport aux côtés de son compatriote danois Martin Vedel Mortensen et du britannique Martin Rich, pour s’attaquer au très exigeant tracé de Spa-Francorchamps.

Comment se passe votre saison ELMS en LMP3 ?

Christian Olsen : « Nous sommes assez malchanceux. Nous n’avons pas encore pu maximiser nos performances et nos données afin d’atteindre un bon résultat. »

Comment évaluez-vous vos propres performances en ELMS cette saison ?

CO : « Je me sens bien. J’ai couru en Asian Le Mans Series cet hiver où j’ai pu être premier pilote pour la première fois. Cela m’a aidé à me préparer pour les qualifications et aussi pour l’ELMS. J’ai constamment progressé et je pense que mon meilleur moment de la saison jusqu’ici a été les qualifications à Monza où nous étions la deuxième Ligier la plus rapide et ma performance était très bonne jusqu’au moment où nous avons fait forfait. Ce sont les incohérences et les erreurs qui nous compromettent et nous empêchent d’atteindre le plus haut niveau. »

« La Michelin Le Mans Cup et l’ELMS sont une des meilleures plateformes pour s’attaquer à l’Endurance. C’est difficile car il y a différentes catégories, vous devez vous appuyer sur vos coéquipiers et bien sûr, le temps de conduite est alloué en fonction du pilote qui en a le plus besoin, vous n’êtes donc jamais concentré à 100% sur vos performances personnelles. Mais c’est ça l’Endurance, ça fait partie du jeu ! »

Que pensez-vous des deux derniers circuits de la saison 2019 ?

CO : « Spa est un super circuit, la majorité des pilotes seront d’accord avec moi. Il est très rapide avec beaucoup de dénivelé. La météo est imprévisible et peut changer à tout moment. A Zandvoort par exemple, la piste était humide mais en train de sécher, j’ai donc pu piloter en pneu slick et chercher de l’adhérence sur piste sèche. J’adore ce type de pilotage et j’espère que les conditions seront les même à Spa. »

« Portimão est bosselé, très bosselé ! Il a été construit pour le Superbike je ne suis donc pas très à l’aise pour piloter un prototype sur ce circuit car il est assez étroit et il y a de nombreux virage à l’aveugle ce qui peut mener à des incidents. Ce n’est pas mon circuit favori. »

La cinquième manche de l’European Le Mans Series, les 4 Heures de Spa-Francorchamps, se déroulera la dimanche 22 Septembre.

Actualités liées

> 360 Racing présente son équipage 2020 Le 27/01/2020 à 12:00

> Découvrez la Ligier JS P320 Le 24/01/2020 à 14:07

> Le renouveau du LMP3 Le 17/12/2019 à 17:00

> Eurointernational confirmés champions LMP3 ELMS 2019 Le 11/12/2019 à 17:41

> Séance de rattrapage avec Martin Hippe Le 25/10/2019 à 14:46

Prochaine session

Tests Officiels

Session 1

Classement 2019
ELMS sur les réseaux sociaux