En partenariat avec :

Accueil / 24 Heures du Mans : la préparation d’une voiture

24 Heures du Mans : la préparation d’une voiture

ELMS - 15/06/2017 - Sophie LIGER

La préparation d’une voiture pour les 24 Heures du Mans est très différente par rapport à celle d’une course ELMS d’une durée de 4 heures. Pour Le Mans, les équipes reconstruisent presque entièrement leur voiture afin qu’elle puisse rouler pendant 24 heures.

Un ingénieur de l’Oreca 07 n°21 de Dragonspeed nous a tout expliqué sur les changements effectués sur leur voiture pour les 24 Heures du Mans.

  • Des rapports longs : afin de pouvoir dépasser les 330km/h
  • Moins de carrossage : nous élevons les pneus afin qu’ils ne surchauffent pas dans les lignes droites. Cela ajoute plus de résistance et donc affecte la vitesse de pointe mais c’est nécessaire pour arriver à la fin de la course. Nous avons seulement 14 sets de pneus nous devons faire en sorte qu’ils durent au moins trois ou quatre relais.
  • Moins de résistance : C’est ce qui justifie le kit Le Mans. Chaque circuit est un compromis entre la vitesse en ligne droite et la vitesse en courbe. Le Mans est unique car tout le tracé est rapide. De plus, notre manufacturier créé une carrosserie spéciale avec peu de résistance et d’effets de sol. Nous acceptons le fait que cela rende la voiture plus difficile à conduire dans les virages mais nous en tirons profit dans les nombreuses lignes droites.
  • A l’arrière nous avons de petits ailerons et la petite pièce en vert sur le schéma ci-dessous.

  • Les phares avant de la voiture sont suffisants pour la course mais nous rajoutons de la lumière à l’intérieur du cockpit, le numéro de voitures est éclairé et nous ajoutons aussi de petites lumières vers l’avant pour pouvoir identifier notre voiture quand elle rentre en Pitlane.
  • Les pneus : le but du set up de la voiture est aussi de faire durer les pneus le plus longtemps possible. Nous recherchons comme d’habitude une bonne stabilité lors des freinages, une bonne traction en sortie de virage et une voiture équilibrée dans les courbes. Mais pour arriver à tout cela il est essentiel de pouvoir faire plusieurs relais sans user trop les pneus.
  •  L’essence : C’est une préoccupation importante au Mans. Pour effectuer un tour nous utilisons plus de 7 litres. Donc s’il vous reste 6 litres lorsque vous approchez des stands, vous n’avez pas d’autres choix que de vous arrêter pour faire le plein. Si vous pouvez économiser seulement un litre à chaque tour vous pourrez peut-être faire un tour supplémentaire au final. Ce qui peut se conclure par 4 pitstop en moins pendant la course.

Pour une course ELMS de 4 heures vous n’avez pas besoin de remplacer toutes les pièces de la voiture. Vous pourrez utiliser les mêmes freins pour 2 ou 3 courses et les suspensions peuvent durer toute une saison. Pour les 24 Heures du Mans, nous allons avoir de nouveaux freins, de nouveaux roulements, amortisseurs et suspensions. Toutes ces pièces seront usées lors des 24 Heures du Mans et devront être de nouveau remplacées ou révisées.

Toute l’équipe doit être entrainée physiquement pour la course. Il y aura un pitstop toutes les 35 minutes donc nous n’aurons pas vraiment de temps pour nous reposer !

Vous savez désormais pourquoi les ingénieurs et les mécaniciens doivent sans cesse travailler sur leur voiture durant la semaine du Mans. 

 

Prochaine course

Red Bull Ring

23 Juillet

Classement 2017
ELMS sur les réseaux sociaux